lycée banlieue culture

Le Savoir pour s'ouvrir, comprendre, regarder. Histoire, musées, lycées, actualité, cours, documents, géographie, conseils pour le bac, améliorer le système scolaire, pédagogie, Judaïsme. Christianisme. Islam. Migrations. Expositions. Livres

28.10.08

Engels et le voile islamique

Friedrich Engels 1873


Le programme des émigrés blanquistes de la Commune


[...] L'athéisme est une chose allant à peu près de soi dans les partis ouvriers européens, bien que dans certains pays il ait le même caractère que l'athéisme de ce bakouniniste espagnol qui a déclaré : "Croire en Dieu est contraire à tout socialisme, mais croire à la Sainte Vierge c'est différent, tout socialiste qui se respecte doit croire en elle." On peut même dire de la grande majorité des ouvriers sociaux-démocrates allemands que l'athéisme est pour eux une étape franchie ; cette définition purement négative ne leur est plus applicable, car ils s'opposent à la croyance en Dieu pratiquement et non plus théoriquement ; ils en ont fini avec Dieu, ils vivent et pensent dans le monde réel et c'est pour cela qu'ils sont matérialistes.


Il en va sans doute de même en France. Sinon, quoi de plus simple que de diffuser parmi les ouvriers l'excellente littérature matérialiste du siècle passé, littérature qui est jusqu'à présent, tant par la forme que par le contenu, un chef-d'œuvre de l'esprit français, et qui — compte tenu du niveau de la science à l'époque — est toujours infiniment élevée quant au contenu et d'une perfection incomparable quant à la forme.

Mais ce n'est pas à la convenance des blanquistes. Pour prouver qu'ils sont les plus radicaux de tous, ils abolissent Dieu par décret, comme en 1793 :

Que la Commune débarrasse à jamais l'humanité de ce spectre de ses misères passées (Dieu), "de cette cause" (Dieu inexistant serait une cause !), de ses misères présentes. Dans la Commune il n'y a pas de place pour le prêtre ; toute manifestation, toute organisation religieuse doit être proscrite.

Et cette exigence de transformer les gens en athées par ordre du mufti est signée par deux membres de la Commune qui ont certainement eu l'occasion de constater que, premièrement, on peut écrire autant d'ordres que l'on voudra sur le papier sans rien faire pour en assurer l'exécution et que, deuxièmement, les persécutions sont le meilleur moyen d'affermir des convictions indésirables ! Ce qui est certain, c'est que le seul service que l'on puisse rendre encore, de nos jours, à Dieu est de proclamer l'athéisme un symbole de foi coercitif et de surpasser les lois anticléricales de Bismarck sur le Kulturkampf, en prohibant la religion en général. [...]


F. Engels

Ecrit en juin 1873


Source :

http://www.marxists.org/francais/engels/works/1873/06/18730600.htm


Vocabulaire

-          Bakounine (1814-1876) : anarchiste russe.

-         Blanqui (1805-1881) socialiste français selon qui une élite de militants purs te durs devait prendre le pouvoir par la force, sans s’occuper de l’avis des masses « attardées ». Marx et Engels combattent contre le blanquisme.

-          Commune de Paris : mouvement révolutionnaire français, à la fois républicain et socialiste. 1871.

-          Bismarck : homme d’Etat allemand (1815-1898), d’opinion conservatrice et Premier Ministre de l’empereur.

-          Kulturkampf : ensemble de mesures prises par Bismarck en 1871-1878 contre l’enseignement catholique, très influent au sud de l’empire, qui (selon lui) menaçaient l’unité nationale et l’autorité de l’Etat. Ces mesures furent un échec et ne firent que renforcer les catholiques allemands du parti centriste.


Commentaire

Je trouve le texte d’Engels très amusant. F. Engels (1820-1895), collaborateur et ami de K. Marx (1818-1883), possède un humour caustique.

Si Marx et Engels revenaient parmi nous, ils tireraient l'oreille de ces militants "de gauche" qui ont trahi le communisme pour devenir des républicains laïcs obsessionnels, interdisant le voile pseudo-islamique des établissements scolaires. Car cette mesure n’est pas efficace. Ce faisant, ces collègues renforcent (sans en avoir conscience) le communautarisme arabo-musulman et développent les discours de victimisation chez les élèves de banlieue ZEP !

On ne changera pas les mentalités religieuses à coups de règlements administratifs. La bataille indispensable contre le fanatisme et l’obscurantisme religieux doit se faire avec des idées, dans le contenu des cours, mais pas à coups d'interdictions normatives.


Commentaires

Poster un commentaire







 

Remonter (pour la page suivante, cf + haut)