lycée banlieue culture

Le Savoir pour s'ouvrir, comprendre, regarder. Histoire, musées, lycées, actualité, cours, documents, géographie, conseils pour le bac, améliorer le système scolaire, pédagogie, Judaïsme. Christianisme. Islam. Migrations. Expositions. Livres

24.09.14

Supprimons le redoublement

Rapport :

Le redoublement au cours de la scolarité obligatoire : nouvelles analyses, mêmes constats
Auteurs : Olivier COSNEFROY et Thierry ROCHER
Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Direction de l’évaluation et de la prospective.
Mai 2005.
http://media.education.gouv.fr/file/49/5/2495.pdf
Extrait
Conclusion.
Si les élèves ayant redoublé semblent pénalisés dans leur rapport personnel à la scolarité, ils le sont aussi au travers de la notation et de l’orientation dont ils sont l’objet. 
En fin de 3ème, les élèves à l’heure et les élèves en retard présentent un écart plus important en terme de notes attribuées par l’enseignant qu’en terme de scores à l’évaluation bilan collège. De la même manière, le retard scolaire explique davantage les variations des notes de contrôle continu que les  variations des scores à l’évaluation : tout se passe comme si le retard scolaire était une composante négative, implicitement intégrée dans l’évaluation de l’enseignant. À score standardisé égal en fin de 3ème, les élèves en retard obtiennent de moins bonnes notes que les élèves à l’heure et ce, quels que soient les contextes. Une analyse de la différence observée entre la note et le score de l’élève montre que les élèves en retard sont pénalisés à hauteur d’1 point sur 20. À cette première stigmatisation s’ajoute le fait que les élèves en retard, à note égale en fin de 3ème, ont des ambitions inférieures aux élèves à l’heure et souhaitent moins souvent être orientés en 2nde générale et technologique. Les élèves en retard semblent avoir une perception biaisée de leur niveau réel, ce qui rejoint les constats présentés concernant les aspects conatifs. Dans les faits, à note égale et ambition égale, les élèves en retard sont moins souvent orientés en 2nde générale et technologique
À niveau de compétence égal, les élèves en retard, sous-notés, moins ambitieux et moins souvent orientés en filière générale, apparaissent donc «triplement pénalisés ». 

- Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire







 

Remonter (pour la page suivante, cf + haut)