lycée banlieue culture

Le Savoir pour s'ouvrir, comprendre, regarder. Histoire, musées, lycées, actualité, cours, documents, géographie, conseils pour le bac, améliorer le système scolaire, pédagogie, Judaïsme. Christianisme. Islam. Migrations. Expositions. Livres

05.05.11

Un conseil de classe haineux

 

Souvenir d’un conseil de classe de 1ère S (scientifique) en fin d’année.

Une collègue se met à insulter (le mot n’est pas trop fort) une élève qui n’avait pas de résultats brillants dans les matières scientifiques mais qui par contre brillait dans les disciplines littéraires. Un cas assez fréquent dans les classes scientifiques. Cette élève s’accrochait quand même car elle avait un projet professionnel qui lui tenait à cœur. Elle voulait une profession où l’on puisse aider son prochain. Mais la collègue (de physique, je crois) continue de cracher sa haine.

La prof d’anglais, bon cœur, tente de prendre la défense de l’élève. Elle se fait insulter à son tour et sa voix tremble, ses yeux s’embuent.

Or, la mère de la jeune fille était présent au conseil, en tant que délégué parent.

Les délégués élèves, eux, étaient tétanisés, pétrifiés par ce soudain déferlement de haine. Moi aussi. J'aurai dû protester et sortir. Je ne suis pas très fier de moi.

Quelques jours plus tard, j'explique à la classe ma colère et mon écoeurement.


Dans les conseils de classe les situations semblables ne sont pas rares.

C’est un des moments que je déteste le plus dans le métier. Les conseils de classe me donnent par fois envie de vomir, dans le meilleur de cas j’en sors mal à l’aise.

L’univers scolaire est plus cruel qu’on ne l’imagine. On y rencontre des sadiques.



Commentaires

    Je n'y crois pas...

    Ci-dessous, un lecteur répond à l'article.

    Je comprends très bien ce que vous ressentez... Je suis une déléguée. J'habite à Paris. Je suis au collège, et un jour, sans raison, à un conseil de classe, un prof de français a insulté en public un élève qui est doué pour les arts. J'étais vraiment dégoûtée. Comment ose-t-on ainsi juger des élèves, qui ont des passions ?
    Continuez à avoir une âme d'ange comme celle que vous avez.
    Battons-nous pour le droit d'avoir des passions.

    Juliette, élève de 5e à Paris.

    Posté par Elève, 08.06.11 à 14:12

Poster un commentaire







 

Remonter (pour la page suivante, cf + haut)